Diacarb

Journée internationale de la femme

7 Mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En cette journée internationale des femmes, j’aimerais souligner, brièvement, le chemin parcouru depuis le début du 20ième siècle…

Tout d’abord…

L’origine de la journée des femmes ?

1910 –  La journée internationale des femmes est proposée par Clara Zetkin et s’inscrit dans une perspective révolutionnaire

1917 –  Après la grève des ouvrières de Saint Pétersbourg, la tradition du 8 mars se met en place

1945 –  Le 8 mars devient une tradition dans le monde entier

1977 – La date est réinvestie avec le regain féministe des années 70.  Ainsi la « Journée internationale des femmes » est reconnue officiellement par les Nations Unies.

Cette année le thème de la journée des femmes est :

« L’heure est venue : les activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes. »

Un peu d’histoire…

Comme partout dans le monde, l’évolution de la société québécoise est colorée par la lutte des femmes…

1893 – Formation du Local Council of Women (MLCW)

1907 – Mise sur pied de la Fédération nationale Sain-Jean-Baptiste (FNSJB)

1940 – Droit de vote et d’éligibilité aux élections provinciales sont accordés aux femmes

1961 –  Marie-Claire Kirkland-Casgrain, 1ière femme élue députée et 1ière femme à siéger sur le conseil des ministres

1966 – Fondation de la Fédération des femmes du Québec par Thérèse Casgrain

1979 – Lise Payette, 1ière ministre de la condition féminine

Plus de 70 ans après que nous ayons obtenu le droit de vote, les femmes québécoises constatent le chemin parcouru pour les droits des femmes et également les batailles à venir…

Aujourd’hui, le mouvement féministe est encore bien présent au Québec.  Il défend les droits des femmes et combat les stéréotypes, particulièrement ceux véhiculés dans les médias et dans le monde du travail.

__________________________________

La Femme à l’honneur…

PME située à Ville St-Laurent et spécialisée dans la fabrication en série de petites pièces complexes et précises, son président, M. Steve Bissonnette a su s’entourer de femmes d’exceptions pour bâtir une équipe, formée majoritairement par la gente masculine.

Environnement majoritairement masculin, ouiii mais combien respectueux et ce, tant au niveau de la personne, du poste que de l’autorité.  Une franche camaraderie s’est installée.

Les femmes représentent 9.25% de la population DIACARB dont 25% à la barre de l’entreprise.  Ces femmes détiennent des postes de choix et d’influence soit, direction générale, finances, ressources humaines et production.  Femmes de caractères et crédibles dans leurs champs d’activités respectifs, elles font une différence marquée dans la gestion de l’entreprise.

Une équipe composée de femmes et d’hommes comme celle de DIACARB met en lumière la sensibilité des différences ainsi que le plaisir de travailler ensemble, sans distinction et selon les talents de chacun.  BRAVO ! à toute l’équipe.

Pour terminer…

Merci à ces femmes, en particulier à celles de DIACARB, qui osent se tenir debout et aller de l’avant pour accomplir au jour le jour le chemin des femmes de demain…  La lutte pour les droits des femmes croît lentement et sûrement… grâce à vous.

 

France Vallée, CRHA, DESS, RCCTM

 

Bibliographie

  • Musée McCord, le féministe québécois par Mathieu Noël, sous la supervision de Dominique Marquis, Laboratoir d’histroie et de patrimoine de Montréal, Université du Québec à Montréal
  • Gazette des femmes, Fédération des femmes du Québec : 50 ans de lutte par Raphaëlle Corbeil
  • Huffington Post Québec, Femmes du Québec : les visages du féminisme d’aujourd’hui par Catherine Lévesque

Suivez-nous